Tout savoir sur les huiles végétales !

Voici un indispensable pour tous ceux qui s’intéressent aux produit naturels : les huiles végétales !
Une huile végétale, keskecé ? C’est une huile extraite d’une plante oléagineuse, c’est-à-dire une plante dont les graines, noix ou fruits contiennent des lipides. On peut également trouver comme terme celui de « macérât huileux ».
Oui oui, on parle bien ici de produit se rapprochant de l’huile d’olive ou de tournesol qui se trouve dans votre cuisine, à la différence que nous allons aborder ici les propriétés cosmétiques des huiles.

  • Un premier conseil : choisissez vos huiles végétales biologiques. Bien que le bio ne soit pas un gage de produit parfait, il serait dommage de vous retrouver avec un produit contenant trop de pesticide ou de mauvaise qualité. Certaines marques proposent des huiles végétales cultivées de manière respectueuse pour l’environnement, c’est selon vos exigences ! La marque Pranarom par exemple est certifiée biologique.


téléchargement.png

Différents labels fiables


  • Parlons ensuite de la conservation des huiles. Si votre huile d’olive (oui j’adore l’huile d’olive) se conserve à température ambiante sans problème, il n’en va pas de même pour toutes les huiles végétales. Certaines sont sensibles à l’oxydation, qui est l’altération du produit par la chaleur. Si certaines huiles se conservent de toute façon moins longtemps que d’autres, la chaleur accélère ce processus. Une huile oxydée est facilement reconnaissable, puisqu’elle change de couleur ou a une odeur rance peu agréable. Les huiles très sensibles doivent se conserver au réfrigérateur. Renseignez-vous en amont pour ne pas devoir jeter un flacon presque plein ! Je conseille la page d’Aroma Zone sur le potentiel oxydatif des huiles pour s’informer.
    Attention, il est possible à cause d’un mauvais conditionnement de l’huile avant achat de se trouver avec une huile neuve et pourtant rance… il faut alors en informer l’enseigne de vente et peut être changer de fournisseur. Si le site d’Aroma Zone est bien fait, attention à l’achat, une fois j’ai acheté une huile de ricin déjà rance chez eux.

Après vous être informé sur la sensibilité à l’oxydation de l’huile qui vous fait rêver, il est fortement conseillé de la conserver ou de l’acheter directement dans un flacon en verre fumé, et en quantité raisonnable pour ne pas devoir en jeter une partie. Fuyez les flacons en plastique ! Ils conviennent pour d’autres produits, mais pas les huiles.

  • Passons au cœur du sujet : le choix des huiles !
    Je parlerai des huiles que je connais, mais il faut toujours les tester soi-même ! Achetez si possible de petites quantités pour les tester.

telechargement-7

Huile jojoba, Pranarom. 9,34 euros les 50 ml.


L’huile multi fonction par excellence, c’est l’huile de jojoba. Cette huile est la plus proche du sébum naturellement produit par la peau, elle est génial pour nourrir et protéger la peau. Quelques gouttes chauffées dans les mains suffisent pour l’intégralité du visage. Elle peut également s’appliquer sur le reste du corps.


téléchargement (9).jpg

Huile de noisette, Pranarom. 7,25 euros pour 50 ml.


Ma seconde huile fétiche, c’est la noisette. L’odeur est légèrement plus marquée que l’huile de jojoba, elle nourrit plus en profondeur et je l’utilise donc principalement le soir sur le visage.

Petite note importante : N’ayez pas peur de l’aspect huileux ! Les huiles de jojoba et noisette sont particulièrement adaptées aux peaux normales à grasses et ne provoquent pas de boutons. Il suffit de ne pas trop en mettre ! Les flacons de la marque Pranarom sont bien adapté, car ils sont munis d’un compte goutte qui permet d’éviter de se retrouver trop huilée. Si vous hésitez, mélangez-les à une pointe d’aloé vera.


telechargement-5

Huile de coco BioPlanet. 5,50 euros pour 20 cl.


La plus abordable des huiles testées est l’huile de coco biologique. Elle peut servir à hydrater le corps et les pieds très secs. Attention à ne pas en abuser, l’huile de coco n’a rien d’une huile miracle et est intéressante principalement pour son prix. A noter qu’elle peut également s’utiliser en cuisine !


téléchargement (8).jpg

Huile de calendula, Melvita. 15 euros les 50 ml.


Ma petite dernière, c’est l’huile de calendula. Très douce, elle laisse un léger film protecteur sur la peau. Elle est vivement conseillée pour tous les petits bobos et autres types d’inconfort : lèvres gercées, petites irritations intimes, en post épilation/rasage, pour la cicatrisation également.


J’espère que cette petite introduction aux huiles végétales t’a plu ! Et toi, utilisateur convaincue ou débutant ? Viens partager avec nous !

Elisa B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *